Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil News Nationalisation partielle de Fortis
« Décembre 2017 »
Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
 

Nationalisation partielle de Fortis

Les gouvernements de Belgique, Pays-Bas et Luxembourg, les trois pays où est principalement implantée Fortis, ont annoncé dimanche 28 septembre dans la soirée leur intention de nationaliser le bancassureur en y injectant un total de 11,2 milliards d'euros

Fortis annonce que les gouvernements belge, luxembourgeois et néerlandais investissent 11,2 milliards d’euros dans les entités bancaires de Fortis respectifs de leurs pays respectifs, qui se traduira par une dépréciation, qui pourrait potentiellement avoir un impact négatif sur les capitaux propres Fortis.

 

Ainsi, le gouvernement belge va investir 4,7 milliards d’euros dans Fortis Banque NV/SA (ce qui représente 49% des capitaux propres de l’entité Belge), le gouvernement néerlandais 4 milliards d’euros dans Fortis Bank Nederland (Ce qui représente une participation de 49% dans la holding) et le gouvernement luxembourgeois 2,5 milliards d’euros dans Fortis Banque Luxembourg SA (Sous d’obligations convertibles, où le Luxembourg deviendra, au moment de la conversion, actionnaire de Fortis Banque Luxembourg à concurrence de 49%). Notons que les gouvernements belges, luxembourgeois et néerlandais seront représentés de manière significative dans les entités bancaires de leurs pays respectifs

 

Selon les prévisions de la banque pour le troisième trimestre 2008, en raison de la détérioration de l’environnement économique et de la décision de renforcer l’immunisation du bilan par rapport aux risques, les corrections de valeur devraient s’établir à 5 milliards d’euros après impôts.

 

Fortis précise, qu’à la suite de ces mesures, les capitaux propres au sens strict de Fortis devraient s’établir à environ 30 milliards d’euros, soit un excédent de 9,5 milliards d’euros pour Fortis et un core equity ratio pour la Banque de plus de 9% (Bâle I) à la fin du troisième trimestre 2008.

 

Enfin, Maurice Lippens a décidé de démissionner du Conseil d’Administration de Fortis. Le nouveau président sera recruté en dehors de l’entreprise en concertation avec le gouvernement belge.

 

Rien à signaler concernant Fortis France.

Source: http://www.riskassur.com

 

 

 

 

Actions sur le document

ALGO DATA - Conception, Hebergement de sites CMS Plone - © Copyright 2006 / 2009